Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


Courte victoire du XV de France

Courte victoire du XV de France

Par  

C'est une équipe de France largement renouvelée que le nouveau sélectionneur, Guy Novès avait annoncée la veille du match et qui est entrée sur le terrain.

La surprise était venue notamment de la première sélection de Virimi Vakatawa, ancien joueur de rugby à VII. Bien lui en a pris de rejoindre le jeu à quinze, et bien en a pris à Guy Novès de le sélectionner, puisqu'il inscrit le premier essai du match à la 14ème minute et permet à la France de prendre la tête, après un drop italien encaissé cinq minutes plus tôt.

L'alternance des temps forts se poursuit toute la première mi-temps avec un essai italien de Sergio Parisse puis un autre français par Damien Chouly, sans qu'aucun point ne soit marqué au pied. Le score est serré à la pause : 10 - 8.

La France est rapidement reprise et distancée en début de seconde période grâce à une pénalité puis un essai transformé. La victoire semblait alors inaccesible pour les Bleus. Heureusement, le XV tricolore trouvera la force de réagir par un essai marqué à la 60ème minute, et transformé par Jules Plisson qui a remplacé Bézy au but. La France mène alors 20 - 18.

La rencontre se termine par une pénalité réussie de part et d'autre, maintenant la tension dans le stade en faisant s'inverser le score à deux reprises, avant que la dernière possession interminable des Italiens se termine par un échec au drop de Sergio Parisse.

En dépit de la victoire, la réussite n'a malheureusement pas toujours été au rendez-vous de la jeunesse et l'Italie est passée proche d'une victoire méritée. Les erreurs de défense ont été nombreuses et, sur l'ensemble du match, les Italiens ont par trois fois transpercé la défense française sans parvenir à marquer. Une autre grosse déception est venue de Sébastien Bézy, le demi de mêlée français, qui n'a pas réussi à passer le moindre coup de pied, ce qui a largement pénalisé le score du XV de France en première mi-temps. Ces points au pied, souvent si importants pour emporter la décision, auraient pu faire sombrer les Bleus si Jules Plisson n'avait pas pris le but en seconde mi-temps. C'est d'ailleurs une pénalité bêtement concédée par les Italiens qui permet à Jules Plisson de marquer un coup de pied remarquable - près de la ligne médiane et très excentrée - et redonner l'avantage à son équipe.

Parmi les anciens, Maxime Médard a brillé, créant des espaces et initiant des percées impressionnantes dans les lignes italiennes à chaque fois qu'il touchait le ballon. Louis Picamoles a également été d'un apport décisif, malheureusement celui-ci est sorti sur blessure après un quart d'heure de jeu.

Au final, l'essentiel est préservé, la France a remporté sa première victoire lors du match d'ouverture du tournoi des VI Nations.

Certes la victoire 23-21 est courte et le XV tricolore va devoir drastiquement hausser son niveau de jeu pour affronter l'Irlande, tenante du titre, la semaine prochaine mais Guy Novès a conscience des manques de son équipe et se veut rassurant.

 


Le XV de France dans l'incertitude
Le XV de France dans l'incertitude
À l'image de la France
À l'image de la France
La France sortie de la coupe du monde
La France sortie de la coupe du monde

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :