Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


Ces morts qui dansent

Ces morts qui dansent

Par  

Depuis quand les morts dansent-ils ?
Depuis que l’angoisse m’a pétrifiée sur place.
Depuis quand les morts ricanent-ils ?
Depuis que la poisse m’a barbouillée la face.
Les anges gardiens ont tous des têtes de morts
Ils sont mon futur en impasse
Les agents ailés se fichent bien de mon corps
Et que l’humain ait une masse
Entrons dans la ronde furieuse,
La danse des morts, le flash-mob égalitaire.
Du squelette voisin, tenons bien la main osseuse,
Le monde se passe de notre chair !
Les squelettes et les corps s’alternent
Sur la fresque de la prédestination des hommes
Les os qui ricanent mettent nos âmes en berne
Font de nos chairs rien qu’une somme
Les squelettes et les corps s’embrassent
Dans la chaîne in terminée des générations
Les êtres à la queue leu leu naissent et s’entassent
Une chance de vivre la passion ?
Les squelettes et les corps se suivent
Et se ressemblent maintenant de plus en plus
Fresque et mur ne racontent rien de l’autre rive
Quand même prier, quand même miser plus
Urgence Pardon Pénitence Rédemption et basta
Que l’on mette ma chair en Verbe
Je suis illisible mais viable
Il est temps que l’on me traduise en justice 

Crépuscule
Crépuscule
Le Petit-prince futur
Le Petit-prince futur
Les ombres de poussières
Les ombres de poussières

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :