Découvrez la collection Mauvaise Nouvelle, aux Éditions Nouvelle Marge.


Le Puy du Fou a 40 ans : le secret d'une jeunesse éternelle

Le Puy du Fou a 40 ans : le secret d'une jeunesse éternelle

Par  

Le 16 juin dernier, le Puy du Fou à fêté dignement ses 40 ans, en égrenant les nombreuses créations: cinescenie, grand parc, académie junior, Puy du Fou Académie….
Bien sûr, la cérémonie fut riche en surprise et en émotion: les parachutistes de Pau apportant le nouveau drapeau du Puy du Fou, la Patrouille de France, l'orchestre de Prague, le compositeur Carlos Nuñes, l'anneau de Jeanne… Tous étaient là, comme pour confirmer le talent d'organisation et le génie du spectacle propre au Puy du Fou. 
Car tout est toujours beau, surprenant, poétique. Rien n'est jamais laissé au hasard et l'excellence règne en maître…
Mais, l'essentiel et le plus émouvant étaient ailleurs cette fois-ci car les Villiers, père et fils, ont su mettre au centre de la fête les vrais héros de cette aventure, ceux sans qui rien n'aurait été possible, les anonymes qui, chaque année, avec la gratuité la plus totale, une passion jamais démentie, une ferveur toujours plus grande, donnent de leur temps et de leur énergie pour que se réalise le miracle de la Cinéscénie.
4000 bénévoles qui font revivre l'histoire de la Vendée. Scène magnifique des Puyfolais en costume, une branche de genêts à la main, sous des applaudissements interminables…
Et c'est le premier secret de l'éternelle jeunesse du Puy du Fou, comme l'a souligné Nicolas de Villiers: pas de dividendes, pas de recherches personnelles de profit. DONNER!! Donner à voir, donner à aimer, donner du Beau, donner du Vrai ! Et comme il y a plus de joie à donner qu'à recevoir, la joie inonde la nuit vendéenne au pied du château en ruine, jadis promis à l'oubli et dont le nom estaujourd'hui connu dans le monde entier, jusqu'à Los Angeles où les Villiers ont maintenant leurs habitudes…

Le deuxième secret de jouvence, c'est Philippe de Villiers qui le révèle: la double dette que cette aventure vient rembourser. La dette de son enfance heureuse aux sons du chant du coq, de l'enclume et des cloches. Et l'autre dette, la Grande Dette de la France à l'égard des 300 000 Vendéens tombés il y a plus de 200 ans, laissés sans sépulture, sans pierre tombale et sans reconnaissance de leur sacrifice… Ils sont tous là au Puy du Fou les soirs de Cinéscénie, ils sont là auprès de la petite Marie-Ange du "Dernier Panache". Ils donnent la main aux 4000 Puyfolais dans une farandole émouvante entre souvenir et pardon.
La deuxième dette est payée au centuple dans ce Requiem qui ne crie pas vengeance.
C'est ici, dans le bocage vendéen, que vibre encore l'âme de la France, que bat toujours le coeur de notre pays meurtri, apparemment moribond ("presque étranger à lui-même" comme l'a si bien dit Philippe de Villiers)!
Non, votre sacrifice ne fut pas vain, nobles paysans de Vendée! Il est encore notre honneur et notre exemple!


L'Apôtre, dernier film de Cheyenne Carron
L'Apôtre, dernier film de Cheyenne Carron
Mon chant tue mon flic
Mon chant tue mon flic
FAUVE ≠  Vieux Frères – Partie 1
FAUVE ≠ Vieux Frères – Partie 1

Commentaires


Pseudo :
Mail :
Commentaire :